Au-delà des Voyances
Bonjour chers voyageurs et bienvenus en Ésotérie,
C'est avec grand plaisir que "Au-delà des Voyances" vous y accueille !

Prenez donc plaisir à explorer notre vaste monde mais pour ce qui est de ses "contrées secrètes", il vous faudra vous déclarer comme Ésotérien(ne) afin d'y avoir accès !

N.B : Votre date de naissance vous sera demandée lors de votre inscription mais n'apparaîtra nullement publiquement !

Très belle visite et belle découverte,

Et au plaisir de vous lire et d'échanger avec vous…

Ombeline et Gaiane.


Communauté de découverte et d'initiation aux univers divinatoires, ésotériques et spirituels ! Soyez-y les bienvenus et bons échanges ! Ombeline.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 

De la vie à l'après-vie

MessageSujet: De la vie à l'après-vie Mar 25 Aoû - 14:12


Ombeline

avatar
Messages : 17734
Date d'inscription : 22/09/2013

Fondatrice Fondatrice
Profil et Contact

http://audeladesvoyances.forumgratuit.be

De la conception à la mort d'un être physique, il ne se passe qu'un souffle au niveau de l'âme, tout comme l'humanité ne représente qu'une partie infime de l'âge de la planète ... 
 
 
1 LA CONCEPTION & L'INCARNATION
 
Avant de s'incarner, l'âme se projette dans la matière et entre en communication avec les (futurs) parents, le plus souvent à un niveau subtil. Il peut s'agir d'une âme déjà liée aux âmes des parents, c'est à dire partageant des liens affectifs et karmiques. Il peut aussi s'agir d'une âme qui s'incarne dans une famille qu'elle ne connaît pas, ce qui n'est pas si dérangeant puisque les personnes physiques ont oublié pour la plupart leur conscience d'âme. Ce choix se fait en fonction de ce que l'on est et de ce que l'on souhaite expérimenter, à tous les niveaux. Tout ce qui a été déjà acquis par l'âme peut être approfondi, de même que ce qui n'a pas été expérimenté peut l'être à partir de certaines bases communes. Le cadre et le contexte familial choisi est très important comme base de l'évolution.
 
Les conditions pour qu'une âme puisse s'incarner correctement sont multiples et peuvent se rassembler ainsi :


- l'âme qui se projette dans la matière cellulaire, avec une mission bien définie
- le couple et surtout la femme qui reçoit l'enfant
- l'accord, la cohérence entre l'âme et le couple (surtout la femme).
 
En cas de discorde ou de dysfonctionnement à un quelconque niveau, il peut se produire un rejet global (fausse couche, mort-né...) ou partiel (avec anomalies, maladies ou difformités). Ce sont ces tensions internes qui pourront inciter par exemple une mère à consommer des produits nocifs pour l'enfant (comme de l'alcool, du tabac, etc.). Ces difficultés étaient présentes à la conscience de l'âme comme des risques à courir plus ou moins probables. L'âme connaît les probabilités de chaque scénario et tente de mettre un maximum de chance de son côté pour que les scénarii les plus probables correspondent à ce qu'elle souhaite faire comme expérience.
 
Il peut aussi se produire des incarnations plus complexes, comme celle de plusieurs (fragments d') âmes en même temps, ce qui peut donner par exemple des jumeaux ou encore des siamois...
 
L'incarnation est progressive et dépend de divers facteurs, y compris de l'âme et de son interaction avec le corps réceptacle. La conscience (du corps) physique est à l'image, est une image de la conscience de l'âme qui l'a générée, mélangée à la conscience de chacun des deux parents (et en grande partie de celle de la mère qui l'a porté). L'âme a façonné également ce corps physique qui commence à devenir autonome, à lui échapper. Cette conscience physique n'est au départ qu'une projection dans la matière de la conscience de l'âme.
 
2 LA VIE DANS UN CORPS PHYSIQUE (avatar)
 
La conscience physique détient un fragment de la conscience d'âme et lui fait vivre toutes sortes d'expériences. Les personnes qui "vendent leur âme au diable" (c'est à dire au diviseur, celui qui divise pour mieux régner, c'est à dire pour obtenir les biens et les honneurs du monde), que ce soit consciemment ou non, ne pourront pas donner l'âme véritable mais simplement le fragment d'âme qu'elles détiennent. En pratique, lorsque nous souhaitons le malheur des autres, lorsque nous souhaitons nous enrichir ou augmenter notre pouvoir au détriment de notre vertu, de notre éveil et de notre évolution, nous vendons une petite portion de ce fragment d'âme que nous détenons... si nous agissons de la sorte trop souvent et intensément, alors le fragment d'âme que nous détenons devient trop "corrompu", sa lumière devient trop "ternie" et seule la rédemption, c'est à dire l'amour véritable, pas celui entre un homme et une femme, même s'il peut y aider, mais celui de son prochain, de la charité profondément ancrée en nous, celle de donner sans attendre en retour, celle d'aider une personne avec amour, celle de vouloir et de faire en sorte que l'on soit heureux et que les personnes que l'on rencontre le soient aussi... seul cet amour, qui proviendra la plupart du temps d'une autre personne capable de le diffuser, pourra vous éclairer et vous ramener à la vie.
 
Le corps physique est le réceptacle qui permet à l'âme de vivre des expériences dans la matière et d'accélérer sa propre évolution et compréhension du monde, en tendant vers son harmonisation, vers sa réunification. L'âme court toujours le risque de l'involution, mais perçu globalement, l'involution n'est qu'une forme d'évolution et de compréhension des choses, même si c'est par la négative...
 
L'état du corps physique et les conditions de vie dépendent à la fois de l'état karmique de l'âme qui s'est incarnée et des choix que cette âme a fait. Ainsi, il n'y a pas lieu de (faire) culpabiliser à propos de mauvaises conditions de vie, les classes sociales auxquelles appartiennent nos familles n'ont pas de rapport de cause à effet avec leur niveau d'élévation spirituelle, loin s'en faut. Du reste, il suffit de comparer l'état d'insouciance, de stress, voire même les traumatismes et tous les autres problèmes qui peuvent affecter davantage certaines personnes "riches". Inversement, l'incarnation dans des conditions pauvres peut être décidée pour de multiples raisons : faire évoluer son environnement, s'instruire et dénoncer plus tard les conditions de vie et d'exploitation des gens,... voire même simplement d'expérimenter ces conditions de vie. Il faut simplement retrouver la conscience d'âme et comprendre pourquoi on a choisi de telles conditions de vie : pour apprendre quoi, pour enseigner quoi ?
 
Les grandes étapes de la vie physique sont généralement déterminées par l'âme, à l'avance, sous forme de différents scénarii possibles, chacun ayant des probabilités affectées. L'âme, selon son intelligence, fait en sorte qu'un maximum de scénarii puissent aboutir à un résultat de vie correspondant à ses choix d'expériences et d'évolution. Ainsi, une âme déjà fortement avancée pourra avoir 99% de chance que les scénarii qu'elle a choisi aboutissent, tandis qu'une âme en tout début d'éveil ne pourrait en avoir que 10% ou 20%, mais peu importe puisqu'elle est encore au tout début de son expérience, jusqu'à ce qu'elle se rapproche d'une compréhension plus globale de la vie.
 
En général, votre premier quart de siècle (soit 25 ans) permet de comprendre quel est le fragment d'âme que vous détenez et à quelles fins. Le deuxième quart de siècle (soit jusqu'à 50 ans) sert davantage à l'expérimentation et à la réalisation de cette connaissance intérieure. Le troisième quart de siècle (de 50 à 75 ans) est davantage destiné à faire son deuil de sa vie physique et à se préparer à l'après-vie.
 
Les bouddhistes prescrivent de se préparer à la mort et au détachement suffisamment tôt, en se confrontant soi-même à l'idée de sa propre mort et de celle de ses proches, afin de se comporter tel qu'on le souhaiterait. Parfois, il faut expérimenter une [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (expérience de mort imminente) pour se réinterroger sur leur vie et recommencer dans une nouvelle direction.
 
L'âme décide parfois de donner des "coups de pied" au corps physique, en l'orientant vers des expériences difficiles voire traumatisantes pour qu'elles puissent se réajuster. Elle ne le fait pas par plaisir, elle tente d'autres approches au préalable, que ce soit en chuchotant, en faisant intervenir des personnes, en créant des synchronicités, mais au bout d'un moment, si la conscience physique refuse de progresser, l'âme n'a plus d'autre choix qu'une expérience forte.
 
En vieillissant, l'être humain se prépare progressivement à la mort : le corps physique s'affaiblit, les cheveux blanchissent et tombent, le système immunitaire se relâche (d'où une diminution des allergies et une augmentation des maladies), l'intelligence et les capacités de mémorisation décroissent, on vit de plus en plus dans le passé, etc. 
 
En réalité, la mort physique n'est souvent qu'un "couronnement" d'une dégénérescence; souvent même, lorsqu'elle survient à un jeune âge, il existe de nombreux signes de l'approche de la mort, car les personnes ont généralement besoin d'un sas de décompression pour se détacher peu à peu de leur corps physique et se préparer à l'au-delà...
 
3 LA MORT DU CORPS PHYSIQUE
 
Les expériences vécues dans le corps physique retournent, au moment de la mort physique, vers l'âme. Cela peut créer une sorte de flash-back de toutes les expériences les plus profondes et les plus significatives. Ce retour sera karmique et agrémentera l'expérience de l'âme, en lui permettant d'évoluer sur sa compréhension globale de la vie. 
 
La mort, elle aussi, est déterminée à l'avance par l'âme; ou plutôt "les différentes morts possibles" sont déterminées par l'âme, puisqu'il s'agit encore et toujours de probabilités qui peuvent être conditionnées par la réalisation ou la non réalisation de différents éléments. Par exemple, lorsqu'une âme s'incarne dans un but particulier, elle prévoit que sa mort pourra venir lorsque ce but sera accompli, avec un contexte particulier. La cause de la mort ne sera pas non plus forcément strictement déterminée : ainsi, une personne qui devra mourir à un certain moment et qui échappera de justesse à sa mort pourra très bien trouver la mort dans d'autres circonstances, dans les jours qui suivront. Le fait d'échapper à la mort n'est pas forcément un signe de mort prochaine puisque cela peut également signifier que ce n'est pas votre heure. En résumé, pour paraphraser les évangiles chrétiens, "[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]", si ce n'est votre dieu, c'est à dire votre âme.
 
4 LA TRANSITION VERS L'AU-DELÀ
 
Plusieurs films traitent de la période de transition des âmes; l'un des plus beaux étant "Nosso Lar (Notre Demeure)".
 
En mourant, la conscience physique déverse son fragment d'âme dans l'âme qui l'a créé. Cependant, selon le degré de corruption de ce fragment d'âme, il peut se produire un phénomène d'attachement à la matière. Si le corps physique n'est plus, il subsiste encore un certain temps le corps énergétique qui peut s'attacher à la matière et aux gens (avec lesquels elle a partagé beaucoup d'énergie et des émotions fortes, en général). Cela engendre toutes sortes de phénomènes observables comme les "fantômes", les "ectoplasmes" ou les "orbes". Certains "spectres" deviennent même violents : c'est le cas des poltergeist (ou "esprits frappeurs") qui sont souvent perdus et encore emplis d'une vive énergie, comme c'est le cas lors de morts accidentelles. Lorsqu'un fragment d'âme reste volontairement attaché à la matière, en refusant sa mort et en continuant de vouloir interagir avec le monde des "vivants", il doit puiser son énergie vitale dans d'autres (fragments d')âmes et/ou directement dans le monde vivant; ceux-ci apprécient en particulier les "médiums à effet physique", c'est à dire les personnes émettant beaucoup d'énergie autour d'elles, volontairement ou non, sans véritable contrôle, comme les enfants, les adolescents et les personnes atteintes d'une certaine folie. En parallèle, le fait de vampiriser le monde des vivants prolonge leur corruption et continue de les vieillir...
 
C'est pour cela que certaines cultures préconisent, après un rituel ou prière aux défunts et après l'attente d'un délai d'environ trois jours, d'incinérer les dépouilles avec leurs objets favoris ou de donner leurs corps en pâture aux charognards. A l'inverse, la momification permet de ralentir la dégradation du corps physique et permet aux fragments d'âmes de garder un lien avec le monde physique.
 
Les fragments d'âmes peuvent sombrer aussi dans le bas astral et obséder les vivants et les morts, en revivant sans cesses différentes passions, habitudes, émotions qu'ils avaient déjà de leur vivant, voire même en les intensifiant. Là encore, ils doivent "se nourrir" du vivant, en recherchant des personnes vivantes ou mortes avec qui elles peuvent partager certains penchants (alcoolisme, sexe, drogue, violence, etc.) ou certaines émotions... Plus ces sources seront intenses, plus elles les nourrira tout en abaissant encore et toujours leur conscience et leur taux vibratoire, jusqu'à ne laisser d'eux que l'ombre d'eux mêmes... Toutes les personnes morales et en particulier les communautés (spirituelles, philosophiques, ethniques, etc.) existant dans le monde physique existent également dans l'astral, et même plus encore ! Les gens peuvent ainsi continuer longtemps à se laisser exploiter par toutes les communautés, les idéologies et les habitudes qu'ils partageaient dans le monde physique... Lorsque certains fragments d'âmes essaient de posséder les vivants, la possession n'est jamais complète, puisqu'elle nécessiterait un accord total de la personne intéressée pour l'être, auquel cas il ne s'agirait plus d'une "possession" à proprement parler.
 
Néanmoins, la persistance d'un fragment d'âme en éthérique ou en astral n'est pas forcément mauvais en soi, car l'éther et l'astral sont également des lieux d'apprentissage et qui abritent toutes sortes de créatures (comme les élémentaires, les fées, les elfes, etc.). De plus, certains fragments d'âmes peuvent bénéficier parfois d'un apprentissage d'êtres encore incarnés qui ont un niveau spirituel bien supérieur au leur. Enfin, toutes les âmes suivent un chemin qui leur est propre et sont guidées par des êtres encore plus évolués qui les aiguillent selon leur niveau d'éveil.
 
Il est généralement déconseillé aux non initiés les techniques de dialogue avec le monde des morts car cela peut engendrer toutes sortes de problèmes dans la vie courante, attirer et retenir toutes sortes d'entités et conduire ses participants à une forme d'obsession... Même les professionnels, spirites et médiums, peuvent faire l'objet de toutes sortes d'emprise et de désagréments dans leurs jours et leurs nuits.
 
La mort arrive généralement au "meilleur moment", c'est à dire au moment choisi par notre âme, qui a une vision des choses beaucoup plus large que notre conscience physique. De plus, la plupart des EMI (NDE) rapporte des expériences très positives et le seul véritable juge qu'il y a derrière la porte n'est pas Saint Pierre ou je ne sais quel dieu mythologique (sauf si telle est notre croyance !), mais c'est nous-même, ou plutôt notre âme, notre "Grand Soi" (higher self). Ceux qui pleurent le plus ne sont pas les morts qui ont pu se détacher de la matière et retrouver le soulagement des plans subtils mais plutôt ceux qui restent incarnés dans le monde des "mortels"... Si l'heure de la mort n'est pas venue, celui qui expérimente une mort imminente (emi/nde) recevra un message d'un proche ou d'un guide qui l'orientera vers le retour à son corps physique.
 
Le meilleur choix est donc le détachement progressif du monde physique, en laissant ses anciennes enveloppes physiques et éthériques et en avançant vers la lumière. La meilleure transition possible est celle qui se fait naturellement, accompagnée de l'amour des proches que nous quittons et de ceux que nous retrouvons, mais aussi de toutes autres personnes, y compris les [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ou passeurs d'âmes. Le meilleur accompagnement, c'est d'aimer dans le détachement et il n'est jamais trop tôt ni trop tard pour l'apprendre !
 
5 LA RÉINCARNATION
 
La réincarnation n'est pas une obligation, c'est un choix de l'âme de se projeter à nouveau (une fraction fractale d'elle-même) dans la matière pour vivre de nouvelles expériences et augmenter ainsi son niveau de compréhension et d'élévation spirituelle. On appelle cela la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
 
Parfois, l'âme peut choisir un cadre de vie complètement différent, voire même une autre planète; néanmoins le changement trop radical de véhicule physique (sexe, espèce, etc.) pourra engendrer certains désagréments, voire même plusieurs réincarnations successives avec des difformités et morts prématurées.
 
Enfin, la réincarnation n'est pas décidée comme si le temps était linéaire : l'âme peut choisir des incarnations "parallèlement" dans différentes époques afin d'expérimenter certaines situations très précises.


Sources: reve-la-tion.over-blog.com, correction et mise en page par mes soins



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

« Méditer, c’est dégager en soi de petites clairières de connaissance dans une immense jungle d’ignorance. »

Luc Élias Kawada.
MessageSujet: Re: De la vie à l'après-vie Mar 25 Aoû - 18:41


gaiane

avatar
Messages : 3639
Date d'inscription : 10/04/2015

Modonirienne Modonirienne
Profil et Contact

http://la-porte-est-en-dedans.over-blog.com/

Il y a un livre qui parle très bien de la période de la grossesse où l'âme vient rendre visite régulièrement aux parents pour voir comment ils se comportent etc...

Ce livre s'intitule "les neuf marches" de Daniel Meurois et Anne Givaudan.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MessageSujet: Re: De la vie à l'après-vie Mar 25 Aoû - 19:27


Ombeline

avatar
Messages : 17734
Date d'inscription : 22/09/2013

Fondatrice Fondatrice
Profil et Contact

http://audeladesvoyances.forumgratuit.be

Ah merci pour ton partage gaiane, n'hésite pas à partager la référence de l'ouvrage dans la bibliothèque car cela pourrait en intéresser plus d'un(e) car c'est un sujet très touchant Bénédiction angéliqu 

Grosbisous



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

« Méditer, c’est dégager en soi de petites clairières de connaissance dans une immense jungle d’ignorance. »

Luc Élias Kawada.
MessageSujet: Re: De la vie à l'après-vie Mar 25 Aoû - 20:31


gaiane

avatar
Messages : 3639
Date d'inscription : 10/04/2015

Modonirienne Modonirienne
Profil et Contact

http://la-porte-est-en-dedans.over-blog.com/

Yes je le fais de suite ;)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MessageSujet: Re: De la vie à l'après-vie Mar 25 Aoû - 20:50


Ombeline

avatar
Messages : 17734
Date d'inscription : 22/09/2013

Fondatrice Fondatrice
Profil et Contact

http://audeladesvoyances.forumgratuit.be

Merci  beaucoup ma belle c'est adorable  :Bisous:



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

« Méditer, c’est dégager en soi de petites clairières de connaissance dans une immense jungle d’ignorance. »

Luc Élias Kawada.
 Salons aux activités similaires
-
» Chine : un groupe de témoins pris de vertiges après avoir observé et photographié un ovni.
» Otite purulente après pose de drains
» des nouvelles jour après jour....
» médecine après une année de MPSI
» Formation continue après DUT en Marketing du Tourisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Les Mondes et Expériences Subtils et Occultes :: Les Âmes et l'Au-delà

Sauter vers: