Au-delà des Voyances
Bonjour chers voyageurs et bienvenus en Ésotérie,
C'est avec grand plaisir que "Au-delà des Voyances" vous y accueille !

Prenez donc plaisir à explorer notre vaste monde mais pour ce qui est de ses "contrées secrètes", il vous faudra vous déclarer comme Ésotérien(ne) afin d'y avoir accès !

N.B : Votre date de naissance vous sera demandée lors de votre inscription mais n'apparaîtra nullement publiquement !

Très belle visite et belle découverte,

Et au plaisir de vous lire et d'échanger avec vous…

Ombeline et Gaiane.


Communauté de découverte et d'initiation aux univers divinatoires, ésotériques et spirituels ! Soyez-y les bienvenus et bons échanges ! Ombeline.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 

La mort

MessageSujet: La mort Sam 26 Sep - 7:56


Ombeline

avatar
Messages : 17821
Date d'inscription : 22/09/2013

Fondatrice Fondatrice
Profil et Contact

http://audeladesvoyances.forumgratuit.be

Beaucoup de gens réagissent mal face à la mort des autres ou à l’approche de leur propre mort. Cet article vise à vous présenter la perspective de l’âme quant à la mort.

Premièrement, la mort en tant que telle n’existe pas, vous êtes toujours en transformation et l’émanation divine que vous êtes ne subit pas ni la temporalité, ni la mort. Vous êtes une explosion permanente de conscience, qui n’aura jamais de cesse de vouloir devenir plus vaste et de perpétuer votre création. Toutefois, cette conscience que vous êtes recherche la nouveauté, elle n’a donc pas d’intérêt à rester indéfiniment dans le même corps, dans la même famille, dans la même société, sur la même planète, dans le même plan, … La mort n’est qu’un changement de perspective afin d’exercer son pouvoir créateur ailleurs. L’être que vous êtes ne vise pas à avoir une vie facile, il veut une vie stimulante et quand tout enfin est à ses souhaits, savourer ne dure qu’un temps car surfer sur de nouveaux désirs est bien plus excitant et permet de canaliser plus d’énergie. Si votre vie ne s’améliore pas rapidement, votre niveau de joie tend à stagner ce qui ne vous convient finalement pas.

Ensuite, il n’y a pas de douleur liée à la mort en tant que telle. Physiquement, vous pouvez souffrir mais le détachement des liens entre votre corps physique et vos autres enveloppes n’est pas douloureux. C’est d’ailleurs le retour dans le corps à la suite d’une sortie qui est parfois pénible, pas la sortie elle-même. Chaque nuit, la plupart des gens sortent de leur corps pour retrouver leur conscience originelle. Avez-vous déjà vécu ces rêves partagés avec d’autres personnes ? Ou encore ces rêves d’une conversation plutôt éclairante sur votre vie ? Ou encore ces rêves qui montrent l’avenir ? Ou alors vous voir brusquement flotter à côté de votre corps ? Le point commun de toutes ces nuits est que vous vous réveillez moins reposé(e) que d’habitude. En effet, votre esprit n’était pas au repos mais en train de voyager et donc très actif tandis que votre corps était en sommeil. Techniquement, ce phénomène est très proche de la mort puisque votre point de conscience soit sort de votre corps, soit se dédouble pour aller voir ailleurs. Pourtant, vous n’avez pas souffert, vous étiez simplement dans un autre monde, sans être dans l’inconfort.

Les gens sont le plus terrorisés par ce qu’on leur a dit de la mort. En tant que médium, quand on m’appelle pour dégager des âmes, elles sont le plus souvent accrochées sur Terre par peur d’aller en enfer ou un autre endroit similaire. Alors, mise au point, la seule chose qui va vous arriver lors de votre mort, c’est un débriefing avec vos guides et autres anges gardiens avant de retrouver vos proches. Toutes les âmes qui ressortent de la vie physique font le point avec leur guide pour mieux comprendre ce qu’elles ont vécu et où elles en sont. Ce moment s’apparente plutôt bien à un visionnage de photos de vacances entre amis. Disons que vous allez d’une part avoir la mémoire exacte de chaque milliseconde de votre vie et d’autre part recevoir l’interprétation des êtres qui vous ont accompagnés dans votre vie depuis les autres plans de conscience. Ceci n’est pas désagréable car les consciences se débarrassent de l’égo mal placé en remontant à travers les plans de conscience.

Le pire qui puisse vous arriver est en fait de ne pas vouloir claquer complètement. Les âmes de suicidés par exemple, n’ont pas réussi à canaliser dans la matière leurs désirs, leur désir de vivre était fort face à ce qu’elles vivaient, mais souvent trop fort pour pouvoir supporter le contraste entre leur désir et leur vécu. Le problème est que vos désirs survivent à la mort du corps physique. Ces âmes se retrouvent donc dans un plan de conscience où leurs émotions sont bien plus intenses que dans le monde physique sans pouvoir les assouvir. Cette situation est frustrante et peut bloquer les consciences pour un moment, jusqu’à temps qu’elle se rééquilibre.

Généralement, lorsque la mort survient, les êtres se débarrassent des conditionnements humains pour retrouver l’état d’esprit, la longueur d’onde de plans plus libres. Ils voient leurs proches affectés par leur décès, sans pouvoir leur dire qu’ils se portent bien. En fait, vous mourrez naturellement lorsque vous l’avez décidé même si vous n’avez pas conscience d’avoir fait ce choix lorsque vous êtes toujours dans votre corps. Disons que la partie hyperconsciente de vous sait qu’elle s’est accomplie suffisamment pour avoir envie de changer de corps et commence à défaire doucement les liens qui la rattache à l’enveloppe physique. Une fois que la conscience terrestre retrouve son hyperconscience, elle a un toute autre point de vue sur la vie et incite ses proches à vivre heureux plutôt qu’à éprouver la moindre tristesse. Bien sûr il faut que vous soyez en paix lors de votre mort pour embrasser votre perspective originelle, ce que les suicidés ont souvent du mal à faire. En général, un défunt va rester quelques temps sur Terre puis changer de plan tout seul lorsqu’il aura les idées suffisamment claires, cette présence n’est pas négative et d’ailleurs les consciences sont automatiquement attirées par l’appréciation des autres consciences, loi d’attraction oblige. En résumé, les morts sont attirés par ceux qui les apprécient. Si les amis proches ne peuvent pas se rendre à l’enterrement alors le défunt ne sera sans doute pas à son enterrement mais auprès de ses proches ! D’ailleurs, il n’y a pas de rituel particulier à respecter, à part apaiser vos sentiments vis à vis du défunt pour qu’il ait l’esprit tranquille.

Les gens ont peur de la mort parce qu’ils ont oublié que leur mort est issue de leur volonté et ne correspond à rien d’autre qu’à un plus grand bonheur en préparation. Même les morts accidentelles ou criminelles correspondent au souhait de l’âme. En effet, il est du souhait de certains d’expérimenter les morts les plus extravagantes, ce qui ne les empêchent pas d’être en paix une fois le scénario établi exécuté. La réticence à comprendre ce point de vue provient de vos peurs personnelles seulement, les peurs que l’on a en tant qu’être humain mais pas en tant qu’émanation divine. Certains tiennent le commerce de la mort et accentuent la douleur des uns et des autres en débitant tout un tas de conneries de circonstances, ceci est très regrettable, parce que c’est une douleur stérile, qui ne vous apporte rien. Ceux qui pensent que la mort est une fin et qu’elle est souffrance n’ont pas compris suffisamment compris le mécanisme de la création. Ce genre de point de vue ne vous aide pas à reprendre la position qui vous est due. Votre nature divine est capable de tirer le meilleur parti des événements tels que la mort des autres en s’extrayant de la douleur pour améliorer sa condition. Vous n’êtes pas appelées à vous morfondre mais à faire exemple de sérénité et de conscience !

Votre douleur lors de la mort de vos proches vient notamment de cette impression que les liens qui vous unissent à eux sont voués à disparaître. En fait, depuis la perspective de vos défunts, ces liens sont plus tangibles que jamais. Il ne s’agit pas non plus de vous enchaîner mais de vous soutenir, les défunts d’une famille prennent souvent une position d’ange gardiens pour attendre leurs proches. Toutefois, comme vous persistez à penser qu’ils sont absents alors vous tuez ces liens et la pénibilité de la rétractation de ces liens est ce que vous ressentez.

Il est réellement difficile de comprendre la vie après la mort étant donné toutes les bêtises desquelles certains ont voulu vous convaincre. Il est normal que vous rejetiez cela étant donné que vous devez aller plus loin que les systèmes de croyance actuels pour trouver votre harmonie. Plutôt que de vous intéresser à la vie après la mort, il est peut être intéressant de considérer que la vie avant la vie. Reprendre conscience du fait que vous avez choisi de venir vivre temporairement une vie sur Terre vous aidera à cerner vos véritables intentions de création délibérée.


Source: spiritualitepourgensfutes.com



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

« Méditer, c’est dégager en soi de petites clairières de connaissance dans une immense jungle d’ignorance. »

Luc Élias Kawada.
MessageSujet: Re: La mort Mar 9 Fév - 18:48


Invité


Invité
Profil et Contact


La mort n'est pas une finalité......
MessageSujet: Re: La mort Ven 12 Fév - 13:32


Ombeline

avatar
Messages : 17821
Date d'inscription : 22/09/2013

Fondatrice Fondatrice
Profil et Contact

http://audeladesvoyances.forumgratuit.be

Tout à fait c'est le début d'un nouveau départ  Bénédiction angéliqu



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

« Méditer, c’est dégager en soi de petites clairières de connaissance dans une immense jungle d’ignorance. »

Luc Élias Kawada.
MessageSujet: Re: La mort Ven 12 Fév - 17:50


gaiane

avatar
Messages : 3694
Date d'inscription : 10/04/2015

Modonirienne Modonirienne
Profil et Contact

http://la-porte-est-en-dedans.over-blog.com/

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Beaucoup de gens réagissent mal face à la mort des autres ou à l’approche de leur propre mort. Cet article vise à vous présenter la perspective de l’âme quant à la mort.

Premièrement, la mort en tant que telle n’existe pas, vous êtes toujours en transformation et l’émanation divine que vous êtes ne subit pas ni la temporalité, ni la mort. Vous êtes une explosion permanente de conscience, qui n’aura jamais de cesse de vouloir devenir plus vaste et de perpétuer votre création. Toutefois, cette conscience que vous êtes recherche la nouveauté, elle n’a donc pas d’intérêt à rester indéfiniment dans le même corps, dans la même famille, dans la même société, sur la même planète, dans le même plan, … La mort n’est qu’un changement de perspective afin d’exercer son pouvoir créateur ailleurs. L’être que vous êtes ne vise pas à avoir une vie facile, il veut une vie stimulante et quand tout enfin est à ses souhaits, savourer ne dure qu’un temps car surfer sur de nouveaux désirs est bien plus excitant et permet de canaliser plus d’énergie. Si votre vie ne s’améliore pas rapidement, votre niveau de joie tend à stagner ce qui ne vous convient finalement pas.

Belle définition...

Ensuite, il n’y a pas de douleur liée à la mort en tant que telle. Physiquement, vous pouvez souffrir mais le détachement des liens entre votre corps physique et vos autres enveloppes n’est pas douloureux. C’est d’ailleurs le retour dans le corps à la suite d’une sortie qui est parfois pénible, pas la sortie elle-même. Chaque nuit, la plupart des gens sortent de leur corps pour retrouver leur conscience originelle. Avez-vous déjà vécu ces rêves partagés avec d’autres personnes ? Ou encore ces rêves d’une conversation plutôt éclairante sur votre vie ? Ou encore ces rêves qui montrent l’avenir ? Ou alors vous voir brusquement flotter à côté de votre corps ? Le point commun de toutes ces nuits est que vous vous réveillez moins reposé(e) que d’habitude. En effet, votre esprit n’était pas au repos mais en train de voyager et donc très actif tandis que votre corps était en sommeil. Techniquement, ce phénomène est très proche de la mort puisque votre point de conscience soit sort de votre corps, soit se dédouble pour aller voir ailleurs. Pourtant, vous n’avez pas souffert, vous étiez simplement dans un autre monde, sans être dans l’inconfort.

Je confirme !

Les gens sont le plus terrorisés par ce qu’on leur a dit de la mort. En tant que médium, quand on m’appelle pour dégager des âmes, elles sont le plus souvent accrochées sur Terre par peur d’aller en enfer ou un autre endroit similaire. Alors, mise au point, la seule chose qui va vous arriver lors de votre mort, c’est un débriefing avec vos guides et autres anges gardiens avant de retrouver vos proches. Toutes les âmes qui ressortent de la vie physique font le point avec leur guide pour mieux comprendre ce qu’elles ont vécu et où elles en sont. Ce moment s’apparente plutôt bien à un visionnage de photos de vacances entre amis. Disons que vous allez d’une part avoir la mémoire exacte de chaque milliseconde de votre vie et d’autre part recevoir l’interprétation des êtres qui vous ont accompagnés dans votre vie depuis les autres plans de conscience. Ceci n’est pas désagréable car les consciences se débarrassent de l’égo mal placé en remontant à travers les plans de conscience.

Je suis d'accord, je rajouterai juste que ces fameuses peurs peuvent rendre le passage très difficile. C'est pour cela qu'il est important que la sérénité lors du départ soit présente autant pour la personne qui va partir, que pour les proches qui l'accompagnent.

Le pire qui puisse vous arriver est en fait de ne pas vouloir claquer complètement. Les âmes de suicidés par exemple, n’ont pas réussi à canaliser dans la matière leurs désirs, leur désir de vivre était fort face à ce qu’elles vivaient, mais souvent trop fort pour pouvoir supporter le contraste entre leur désir et leur vécu. Le problème est que vos désirs survivent à la mort du corps physique. Ces âmes se retrouvent donc dans un plan de conscience où leurs émotions sont bien plus intenses que dans le monde physique sans pouvoir les assouvir. Cette situation est frustrante et peut bloquer les consciences pour un moment, jusqu’à temps qu’elle se rééquilibre.

Généralement, lorsque la mort survient, les êtres se débarrassent des conditionnements humains pour retrouver l’état d’esprit, la longueur d’onde de plans plus libres. Ils voient leurs proches affectés par leur décès, sans pouvoir leur dire qu’ils se portent bien. En fait, vous mourrez naturellement lorsque vous l’avez décidé même si vous n’avez pas conscience d’avoir fait ce choix lorsque vous êtes toujours dans votre corps. Disons que la partie hyperconsciente de vous sait qu’elle s’est accomplie suffisamment pour avoir envie de changer de corps et commence à défaire doucement les liens qui la rattache à l’enveloppe physique. Une fois que la conscience terrestre retrouve son hyperconscience, elle a un toute autre point de vue sur la vie et incite ses proches à vivre heureux plutôt qu’à éprouver la moindre tristesse. Bien sûr il faut que vous soyez en paix lors de votre mort pour embrasser votre perspective originelle, ce que les suicidés ont souvent du mal à faire. En général, un défunt va rester quelques temps sur Terre puis changer de plan tout seul lorsqu’il aura les idées suffisamment claires, cette présence n’est pas négative et d’ailleurs les consciences sont automatiquement attirées par l’appréciation des autres consciences, loi d’attraction oblige. En résumé, les morts sont attirés par ceux qui les apprécient. Si les amis proches ne peuvent pas se rendre à l’enterrement alors le défunt ne sera sans doute pas à son enterrement mais auprès de ses proches ! D’ailleurs, il n’y a pas de rituel particulier à respecter, à part apaiser vos sentiments vis à vis du défunt pour qu’il ait l’esprit tranquille.

Les gens ont peur de la mort parce qu’ils ont oublié que leur mort est issue de leur volonté et ne correspond à rien d’autre qu’à un plus grand bonheur en préparation. Même les morts accidentelles ou criminelles correspondent au souhait de l’âme. En effet, il est du souhait de certains d’expérimenter les morts les plus extravagantes, ce qui ne les empêchent pas d’être en paix une fois le scénario établi exécuté. La réticence à comprendre ce point de vue provient de vos peurs personnelles seulement, les peurs que l’on a en tant qu’être humain mais pas en tant qu’émanation divine. Certains tiennent le commerce de la mort et accentuent la douleur des uns et des autres en débitant tout un tas de conneries de circonstances, ceci est très regrettable, parce que c’est une douleur stérile, qui ne vous apporte rien. Ceux qui pensent que la mort est une fin et qu’elle est souffrance n’ont pas compris suffisamment compris le mécanisme de la création. Ce genre de point de vue ne vous aide pas à reprendre la position qui vous est due. Votre nature divine est capable de tirer le meilleur parti des événements tels que la mort des autres en s’extrayant de la douleur pour améliorer sa condition. Vous n’êtes pas appelées à vous morfondre mais à faire exemple de sérénité et de conscience !

Je suis tout à fait d'accord mais on ne peut pas dire ça à tout le monde, cela s'inscrit dans un certain cheminement et c'est quelque chose que l'on ne peut pas dire à quelqu'un qui n'est pas du tout dans cette ouverture et qui est dans la souffrance d'avoir perdu quelqu'un, ce serait trop violent à entendre et inconcevable. Moi même j'adhère à ce qui est dit mais quand l'heure de ma mort aura sonné est ce que je serais aussi sereine ? Car bien que j'ai déjà fait des sorties de corps etc... Donc appréhender en conscience les autres plans et bien que j'ai la certitude que la réincarnation existe, que la mort n'est qu'un changement d'état que la vie continue hè bien ça ne m'empêche pas d'avoir peur quand même (c'est un paradoxe mais ce n'est pas incompatible) car cela reste en partie inconnue...


Votre douleur lors de la mort de vos proches vient notamment de cette impression que les liens qui vous unissent à eux sont voués à disparaître. En fait, depuis la perspective de vos défunts, ces liens sont plus tangibles que jamais. Il ne s’agit pas non plus de vous enchaîner mais de vous soutenir, les défunts d’une famille prennent souvent une position d’ange gardiens pour attendre leurs proches. Toutefois, comme vous persistez à penser qu’ils sont absents alors vous tuez ces liens et la pénibilité de la rétractation de ces liens est ce que vous ressentez.

humm :scratch: je ne sais quoi penser, j'ai beau être consciente que par exemple mon père va continuer à évoluer dans l'au delà et que la connexion continuera d'exister, cela ne m'empêche pas d'avoir de la peine tout simplement parce que sa présence physique laissera un vide quand même.

Il est réellement difficile de comprendre la vie après la mort étant donné toutes les bêtises desquelles certains ont voulu vous convaincre. Il est normal que vous rejetiez cela étant donné que vous devez aller plus loin que les systèmes de croyance actuels pour trouver votre harmonie. Plutôt que de vous intéresser à la vie après la mort, il est peut être intéressant de considérer que la vie avant la vie. Reprendre conscience du fait que vous avez choisi de venir vivre temporairement une vie sur Terre vous aidera à cerner vos véritables intentions de création délibérée.


Source: spiritualitepourgensfutes.com
MessageSujet: Re: La mort Ven 12 Fév - 17:51


Ombeline

avatar
Messages : 17821
Date d'inscription : 22/09/2013

Fondatrice Fondatrice
Profil et Contact

http://audeladesvoyances.forumgratuit.be

Merci d'avoir apporté ta contribution à cet article  Grosbisous



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

« Méditer, c’est dégager en soi de petites clairières de connaissance dans une immense jungle d’ignorance. »

Luc Élias Kawada.
MessageSujet: Re: La mort Mer 17 Fév - 20:32


Invité


Invité
Profil et Contact


MessageSujet: Re: La mort Mer 17 Fév - 20:47


Ombeline

avatar
Messages : 17821
Date d'inscription : 22/09/2013

Fondatrice Fondatrice
Profil et Contact

http://audeladesvoyances.forumgratuit.be

Merci beaucoup pour ton partage [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  Clindoeil



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

« Méditer, c’est dégager en soi de petites clairières de connaissance dans une immense jungle d’ignorance. »

Luc Élias Kawada.
MessageSujet: Re: La mort Mer 17 Fév - 20:57


Invité


Invité
Profil et Contact


De rien Ombeline,
ce blog est bien fait, les chansons sont belles, bref, il mérite d'être vu, alors j'en profite pour le faire ici^^

:Paix:
MessageSujet: Re: La mort Mer 17 Fév - 21:05


Ombeline

avatar
Messages : 17821
Date d'inscription : 22/09/2013

Fondatrice Fondatrice
Profil et Contact

http://audeladesvoyances.forumgratuit.be

C'est très gentil  :D



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

« Méditer, c’est dégager en soi de petites clairières de connaissance dans une immense jungle d’ignorance. »

Luc Élias Kawada.
 Salons aux activités similaires
-
» Prières pour l'heure de la mort...
» Méditation de Powa pour le moment de la mort
» Prières pour les morts ou pour faire face à la mort
» Daniel est mort
» La préparation du mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Les Mondes et Expériences Subtils et Occultes :: Les Âmes et l'Au-delà

Sauter vers: