Au-delà des Voyances


Univers divinatoires, ésotériques et spirituels, capacités diverses, mondes subtils, anges, magnétisme/énergies/chakras, voyages astraux, rêves, découvertes, mystères, mythes et légendes du monde et bien d'autres univers à découvrir… 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez  | 

La Numérologie ... Quésaco ?

MessageSujet: La Numérologie ... Quésaco ? Sam 29 Nov - 7:44


Ombeline

avatar
Messages : 21305
Date d'inscription : 22/09/2013

Fondatrice Fondatrice
Profil et Contact

http://audeladesvoyances.forumgratuit.be

La numérologie est un ensemble de croyances et de pratiques fondées sur l'attribution de propriétés à des nombres, propriétés variables selon le contexte (dépendant par exemple de la source alphabétique d'un mot, latin, grec, copte, hébreu, etc.). La numérologie est une pseudo-science.

L'une des origines de la numérologie serait la gématrie, technique herméneutique traditionnelle dans le judaïsme et la Kabbale. Une autre serait l'arithmancie pythagoricienne.


Origine

Par des évènements historiques, nous pouvons déterminer l’origine de la numérologie occidentale latine. Elle se construit avec l’alphabet latin, de l’arithmétique et le calendrier grégorien. L’origine de l’alphabet latin : Au VIIIe siècle, Charlemagne ou Charles 1er (Roi des Francs en 768, Roi des Lombards en 774 et Empereur de Rome en 800), confia à Alcuin d’York (730/804) savant et religieux anglais, l’immense tâche d’unifier les différentes écritures de l’empire Carolingien. En créant une écriture appelée la «minuscule caroline», Alcuin d’York est à l’origine des premières formes de l’alphabet latin.

L’origine des premiers calculs : Au IXe siècle, Al-Khawarizmi, (783/850), mathématicien arabe, rédige un traité: Livre de l'addition et de la soustraction d'après le calcul des Indiens, dont la version latine s'intitule « De numero Indorum » (Des chiffres indiens). Il est par ailleurs à l’origine des mots algorithme et algèbre. Au Xe siècle Gerbert d'Aurillac (945/1003), futur pape Sylvestre II, mathématicien, philosophe et mécanicien, introduit cette numération de position, des tables d'opérations et des chiffres arabes, en Europe.

Et enfin l’origine du calendrier grégorien: En 1582, le pape Grégoire XIII réforma le calendrier julien (crée par Jules César en 45 av. J.-C.), pour corriger sa dérive séculaire (décalage tous les siècles). Le calendrier actuel est donc appelé « calendrier grégorien », du nom du pape Grégoire. Des siècles seront nécessaires avant son adoption à l’échelle mondiale. Certains pays l’ont adopté très tardivement, au XXe siècle [Informations douteuses] Les premières éditions sur la numérologie datent du début du XXe siècle.

En 1905, L’américaine écrivaine et conférencière, de son nom d’épouse, L. Dow Balliett, (1847/1929), née Sarah Joanna Dennis, publie le premier livre sur la sujet «The Power in Numbers ». Elle publiera ensuite de nombreux autres livres sur le même thème.

En 1907, le mot « numérologie » aurait fait son apparition, il aurait été conseillé par l’une de ses amies, l’américaine Julia Seaton Sears, écrivaine et conférencière (1862/1950). La fille du Julia Seaton Sears, le Docteur Juno Jordan (1884/1984), centenaire à 2 mois près, psychologue de formation, et élève de L. Dow Balliett, fût la première réformatrice de la numérologie. Elle publiera en 1965 «The Romance in Your Name».

D’autres numérologues américains se succèderont et la numérologie s’étendra en Europe.

Les nombres et les chiffres ont toujours fasciné toutes les civilisations antiques comme contemporaines, mais la numérologie prend, sa source, son origine, aux Etats-Unis, au début du XXe siècle.

Les origines ancestrales de la numérologie sont le fruit de pures extrapolations et/ou de manœuvres commerciales. En se basant sur 1905 (même si le nom n’existait pas encore), la numérologie traditionnelle occidentale latine aura 109 ans, en 2014.


Principe

Chaque lettre est représentée par une valeur numérique, indiquant ce que les numérologues appellent sa fréquence vibratoire. Dans l'alphabet francophone, il y a donc 26 lettres auxquelles on peut donner une valeur.

On distingue deux grandes catégories de numérologies :

Numérologies primaires ou traditionnelles :
la plus commune, traditionnelle occidentale latine : la numérologie à neuf chiffres ou arithmancie.
la numérologie à 22 nombres découle de l'attribution numérale des séphiroth (chemin de la Kabbale).
Les critiques de la numérologie découlent de ces postulats :

l'immense majorité des alphabets n'utilise pas 26 lettres. ;
la numérologie suppose que le lecteur travaille en base décimale alors que d'autres systèmes de numérotation sont possibles (bases 2, 5, 12 ou 20…).


Applications

Numérologie à 9 nombres

On remplace chaque lettre du mot ou de la phrase voulue, par un nombre. Pour cela, on utilise un tableau (tableau des neuf nombres ou alphabet de Tripoli). On additionne ensuite les nombres pour obtenir un total. Si celui-ci est supérieur à 9, on additionne les chiffres qui le composent et on répète l'opération jusqu'à obtenir un nombre entre 1 et 9 (exemple : 23 → 2 + 3 = 5).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

*Le nom complet, prénom(s) et nom de famille, réduit à un chiffre de 1 à 9, définit le nombre d’expression qui représente le caractère d'une personne.
*Le (ou les) prénom donne le nombre actif qui serait le signe de l'évolution personnelle.
*Le nom fournit le nombre héréditaire.
*Les consonnes du nom complet forment le nombre de réalisation, les voyelles le nombre intime.
*La date de naissance permet d’accéder au chemin de vie révélant la destinée d'une personne.
*Le (ou les) nombre manquant est le nombre qui n'est pas représenté dans le nombre d'expression, celui qui n'est pas donné d'emblée et qu'il faudra acquérir par l'apprentissage et l'expérience de la vie.
*En additionnant le nombre d'expression et le chemin de vie, on obtient le nombre unique ou nombre de vie.

Variante : En numérologie récursive, on écrit la somme première en toutes lettres, puis on réduit les mots obtenus (exemple : David → 4 + 1 + 4 + 9 + 4 = 22 → vingt-deux → 4 + 9 + 5 + 7 + 2 + 4 + 5 + 3 + 6 = 45 puis 4 + 5 = 9 → le nombre actif de David est 9). Ainsi la même personne, selon que le numérologue soit anglophone ou francophone, n'aura pas les mêmes nombres.


Symbolique des Nombres

Significations basiques des chiffres de 1 A 9 :

Le 1 : la maîtrise et l'action individuelle
C'est la capacité de se réaliser par soi-même

Le 2 : l'association et la soumission
C'est la capacité de coopération et d'union

Le 3 : la sociabilité et la communication
C'est la capacité de s'exprimer et le goût des contacts

Le 4 : le travail et la construction
C'est la capacité de travailler et d'agir concrètement

Le 5 : la liberté et la mobilité
C'est la capacité de changer et de bouger

Le 6 : l'harmonie et l'équilibre
C'est la capacité de compréhension et de conciliation

Le 7 : la vie intérieure, la foi
C'est la capacité d'analyse, de réflexion et de diagnostic

Le 8 : le matériel et le pouvoir
C'est la capacité de s'assumer sur le plan matériel, de satisfaire ses ambitions

Le 9 : l'humanité et l'altruisme
C'est la capacité de s'intéresser à autrui et aux problèmes humains.

Significations basiques des Maîtres-Nombres :

En numérologie tous les nombres sont réduits à un chiffre compris entre 1 et 9, sauf le 11, le 22 et le 33 qui sont des maîtres nombres.
Composés de deux chiffres semblables, les maîtres nombres possèdent une énergie supérieure aux chiffres de base.
Très peu de personnes peuvent vraiment intégrer leurs messages et utiliser leurs vibrations.
Ils seront alors réduits respectivement à 2, 4 et 6.

Le 11 : l'inspiration et la maîtrise supérieure
C'est la capacité de réalisation de ses idéaux

Le 22 : les accomplissements importants
C'est la capacité d'assumer concrètement la réalisation de projets extrêmement ambitieux

Le 33 : la compassion et le soin aux autres
C'est la capacité d'amour universel et la compréhension des besoins d'autrui

Quelques repères :

Le 1 = l'homme

Le 2 = la femme

Le 3 = l'enfant (ou la création)
De l'association d'un homme et d'une femme nait un enfant : 1 + 2 = 3

Le 4 = le travail

Le 5 = la liberté

Le 6 = la famille
L'homme, la femme et l'enfant forment une famille : 1 + 2 + 3 = 6

Le 7 = l'esprit

Le 8 = le matériel

Le 9 = l'achèvement (qui précède le renouveau = le neuf)
1 + 2 + 3 + 4 + 5 + 6 + 7 + 8 + 9 = 45 = 9


En bref, la numérologie, ça sert à quoi ?

La numérologie est un des nombreux modes d'emploi qui existent, au même titre que l'astrologie ou autre.
C'est un guide qui aide à mieux se connaître soi-même et qui permet de découvrir le type de chemin qu'on a choisi d'emprunter dans cette vie.
Cette science suppose qu'on a vécu d'autres vies auparavant même si on n'en a aucun souvenir.
Elle propose donc de développer les qualités qui nous manquent ou les domaines qu'on aurait mal travaillés précédemment (les karmas).
Elle nous renseigne aussi sur les défis à surmonter durant notre existence,

La numérologie nous donne de précieuses indications sur les différents cycles qui vont nous influencer.
Cette étude des prévisions ne prétend pas deviner quel événement précis va se réaliser dans la vie de quelqu'un.
Par contre elle permet de déterminer à quel moment il faudra travailler en priorité telle qualité ou privilégier tel type d'action.
Grâce à l'étude prévisionnelle il devient possible d'être en harmonie avec l'énergie des différents nombres qui se présentent.
C'est-à-dire qu'en posant les actes appropriés au moment le plus adéquat, on met toutes les chances de réussite de son coté.

En résumé je dirais que la numérologie est un outil merveilleux.
Il permet à celui qui s'interroge sur le sens de sa vie de découvrir,
puis de réaliser, sa mission de vie.



Petite note adressée aux cartésiens du genre

Vous qui dites " je suis trop cartésien pour croire en la numérologie ", sachez que Descartes n'était pas seulement un génie des mathématiques, il était aussi numérologue. Dans son célèbre livre "Le Discours de la Méthode" paru en 1637, il explique et organise "les règles pour la conduite de l'esprit humain".

Les cartésiens s'intéressent aux nombres pour la quantité qu'ils représentent, tandis que les numérologues les étudient pour leur symbolique.
Si le coté yang des chiffres peut se traduire par les mathématiques, leur coté yin peut se révéler dans la numérologie.


Sources: Wikipédia, 22etoiles.com


 Salons aux activités similaires
-
» La numérologie
» la numérologie
» Numérologie énergétique
» [Help] A quoi sert la numérologie ?
» Numérologie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Les Révélations du Ciel et la Magie des Chiffres :: La Numérologie

Visiter: