Au-delà des Voyances


Univers divinatoires, ésotériques et spirituels, capacités diverses, mondes subtils, anges, magnétisme/énergies/chakras, voyages astraux, rêves, découvertes, mystères, mythes et légendes du monde et bien d'autres univers à découvrir… 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez  | 

L’ Anneau de Claddagh

MessageSujet: L’ Anneau de Claddagh Jeu 12 Jan - 9:38


Ombeline

avatar
Messages : 22088
Date d'inscription : 22/09/2013

Fondatrice Fondatrice
Profil et Contact

http://audeladesvoyances.forumgratuit.be



Un Symbole d’Amour et d’Amitié

L’ anneau de Claddagh est une bague traditionnelle irlandaise, offerte en gage d’ amitié ou portée comme alliance de mariage. La conception et les coutumes qui lui sont associées trouvent leurs origines dans le village de pêche irlandais de Claddagh, situé aux portes de la ville de Galway.


Origine

Il y a plusieurs légendes autour des origines de la bague.
Un conte parle de Margareth Joyce, une femme du clan Joyce. Elle épousa un marchand espagnol nommé Domingo de Rona. Elle partit avec lui en Espagne, mais il mourut, lui laissant une importante somme d’argent. Elle retourna en Irlande, et en 1596, elle épousa Oliver Ogffrench, le maire de Galway. Avec l’argent hérité de son premier mariage, elle finança la construction de ponts à Connacht. Tout cela avec charité. Si bien qu’un jour, un aigle lâcha la Claddagh qui tomba sur ses genoux, comme récompense.

Une légende est plus proche de la vérité historique : la légende remonterait à il y a 300 ans. À cette époque, l’Irlande était la proie de conquérants vivant de trafic d’esclaves.
Dans l’ouest de l’île, non loin de Galway, se trouvait un petit bourg de pêcheurs nommé Claddagh. Richard Joyce, un autre membre du clan Joyce, quitta sa ville pour travailler aux Antilles, avec l’intention d’épouser sa bien-aimée à son retour. Mais son navire fut capturé et Joyce fut vendu comme esclave à un orfèvre maure. À Alger, avec son nouveau maître, il fut formé à son métier. Quand Guillaume III devint roi, il demanda que les maures libèrent tous les prisonniers britanniques. Richard Joyce fut donc libéré. L’orfèvre avait tant de respect pour Richard Joyce qu’il lui offrit sa fille et la moitié de ses biens si Joyce restait. Mais il refusa l’offre et rentra chez lui pour épouser celle qui attendait son retour. Pendant sa captivité chez les Maures, il forgea une bague, symbole de son amour pour elle. À son retour, il fit sa demande avec cette bague et ils se marièrent.

Une dernière légende, sans doute la moins répandue de toutes, est de temps en temps racontée, et ressemble plus à un conte de fées : un prince était amoureux d’une servante, dont le père ne voulait pas accorder la main, de peur que ce prince se joue de sa fille. Alors le prince fit faire une bague d’or, et retourna voir le père en lui disant : « Les deux mains représentent l’amitié, la couronne la loyauté, et le cœur l’amour. » Fasciné par les explications du prince sur la symbolique de la bague, le père lui accorda la main de sa fille.
Et c’est en effet la signification de la bague : amitié, amour, loyauté, ce qui explique qu’on retrouve souvent ces trois mots dans les boutiques de souvenirs irlandais.


Symbolisme

Le design distinctif de la Claddagh représente deux mains étreignant un cœur, et habituellement surmontés d’une couronne. Il est souvent dit que les éléments de ce symbole correspondent aux qualités de l’Amour (le cœur), de l’Amitié (les mains) et de la Loyauté (la couronne). L’expression associée à ces symboles lorsqu’on offre cette bague était: « Avec ces mains je te donne mon cœur et je le couronne de mon amour ».

La façon de porter la bague a aussi son importance. Ces bagues étant transmises de génération en génération, elles n’étaient pas toujours portées par des femmes mariées, ni même amoureuses. Il est donc important de voir à quelle main la bague est portée, et dans quel sens :

* À la main droite avec la pointe du cœur en direction du bout des doigts : la personne n’est pas engagée dans une relation, et est célibataire.

* À la main droite mais avec la pointe du cœur vers l’intérieur : la personne a « le cœur pris », sans que ce soit avoué et/ou réciproque.

* À la main gauche pointant vers l’extérieur : la personne est engagée.

* À la main gauche pointant vers l’intérieur : la personne est mariée.

La Claddagh est une variante d’ anciennes bagues appelées « Fede », datant de l’ époque romaine.
 

Sources : 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Lu sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


MessageSujet: Re: L’ Anneau de Claddagh Jeu 12 Jan - 9:57


Invité

avatar

Invité
Profil et Contact


Mouh c'est chou comme tout !!
MessageSujet: Re: L’ Anneau de Claddagh Jeu 12 Jan - 10:09


Ombeline

avatar
Messages : 22088
Date d'inscription : 22/09/2013

Fondatrice Fondatrice
Profil et Contact

http://audeladesvoyances.forumgratuit.be

Oui hein c'est trop mimi comme tradition et le symbole en lui-même est magnifique  Bénédiction angéliqu


MessageSujet: Re: L’ Anneau de Claddagh Jeu 12 Jan - 10:11


Invité

avatar

Invité
Profil et Contact


J'avoue !!! Bon c'est imposant mdrr mais remarque ça doit se redessiner ça...
MessageSujet: Re: L’ Anneau de Claddagh


Contenu sponsorisé


Profil et Contact



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Le Labyrinthe des Mystères :: Les Symboles

Visiter: