Au-delà des Voyances
Bonjour chers voyageurs et bienvenus en Ésotérie,
C'est avec grand plaisir que "Au-delà des Voyances" vous y accueille !

Prenez donc plaisir à explorer notre vaste monde mais pour ce qui est de ses "contrées secrètes", il vous faudra vous déclarer comme Ésotérien(ne) afin d'y avoir accès !

N.B : Votre date de naissance vous sera demandée lors de votre inscription mais n'apparaîtra nullement publiquement !

Très belle visite et belle découverte,

Et au plaisir de vous lire et d'échanger avec vous…

Ombeline et Gaiane.


Communauté de découverte et d'initiation aux univers divinatoires, ésotériques et spirituels ! Soyez-y les bienvenus et bons échanges ! Ombeline.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 

L'Ouroboros

MessageSujet: L'Ouroboros Ven 20 Jan - 17:41


Ombeline

avatar
Messages : 17824
Date d'inscription : 22/09/2013

Fondatrice Fondatrice
Profil et Contact

http://audeladesvoyances.forumgratuit.be



L’Ouroboros est l’un des plus anciens symboles ésotériques au monde, représenté par un serpent ou un dragon qui se mort la queue.
On le retrouve dans le monde entier représenté de façon légèrement différente selon les cultures, mais toujours avec le même symbolisme: le cycle éternel de la nature, de la vie et de la mort, symbole que tout est un éternel recommencement.  
C'est donc un symbole d'espoir et de renouveau.
Il est le début et la fin de toutes choses, mais aussi l’image que la fin n’est qu’une illusion. Par ailleurs, on l'a aussi considéré comme un symbole d'autodestruction et d'anéantissement.
Il est donc le  symbole des paradoxes, qui comme lui « se mangent la queue ».

On le rencontre figuré dans plusieurs cultures sur tous les continents.
La plus ancienne représentation connue se trouve en Egypte, sous la XVIIIème dynastie, soit 16 siècles avant notre ère.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Il est déjà mentionné dans les Textes des Pyramides. Entourant la totalité du monde existant, il représente le cycle du temps et l’éternité. Parfois représenté encerclant le soleil naissant à l’horizon, il figure la renaissance du dieu Râ chaque matin au sortir du Noun, ce qui fait de lui également un symbole de rajeunissement et de résurrection, raison pour laquelle on le représente sur les sarcophages.

On le retrouve aussi en Mésopotamie, mais également dans la mythologie Nordique:
Il est le serpent Jörmungand qui encercle le monde, maintenant les océans en place,
Il est aussi Midgardsormr, le Grand Serpent qui vit dans la grande mer qui entoure le monde du milieu.


En Chine, on trouve des dragons-cochons de la culture néolithique de Hongshan datant de 6000 ans: figurines de jade à tête de cochon et au corps de serpent enroulé sur lui-même, elles ont pu inspirer les représentations faite par les Phéniciens, puis les Grecs qui le baptisèrent Ourobouros, littéralement « qui se mord la queue ».


En Inde, le dragon circulaire encercle la tortue qui supporte les quatre éléphants portant le monde. Le serpent qui se mord la queue, évoque la roue des existences, le Samsâra, il symbolise alors le perpétuel retour, le cercle indéfini des renaissances.


L'Ourob[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]oros apparait également dans les mythologies aztèques et nord-américaines, tel que le dieu serpent à plumes des Aztèques, Quetzalcoalt, fréquemment représenté enroulé sur lui-même. 
On le retrouve aussi en Australie dans le Tjukurpa sous le nom de Waagal ou Wagyl.

La forme circulaire de la représentation a donné lieu à une autre interprétation: l'union du monde chthonien, figuré par le serpent, et celui du monde céleste, figuré par le cercle. Ce qui semblait être le cas également en Egypte avec l’ouroboros encerclant le ciel et la terre autour de la renaissance du soleil à l’horizon chaque matin.
Cette interprétation serait confirmée par le fait que l'ouroboros, dans certaines représentations serait moitié noir, moitié blanc. Il signifierait ainsi l'union de deux principes opposés: le ciel et la terre, le bien et le mal, le jour et la nuit, le Yin et le Yang, et toutes les valeurs opposées.

Au-delà des mythologies, l’Ouroboros a aussi été employé dans diverses formes de mysticisme. Ainsi, pour les gnostiques, il est associé au démon-dieu solaire Abraxas, et représente l’éternité.

L’ouroboros durant le Moyen Âge, est un emblème de l’initié, dans les milieux religieux et dans certaines confréries laïques. Il fut le « symboles des révélations successives de la science, de la connaissance réservée à l’Elite, et du silence qui s’impose à l’initié ».

Enfin, pour les adeptes satanistes, l'ouroboros représente le démon-dieu Léviathan, le serpent du vide et du chaos initial.

 En alchimie, il exprime l’unité de toutes choses, matérielles ou spirituelles, et le fait que rien ne se crée mais tout se transforme dans un cycle éternel de destruction et de recréation.
 
 

Sources:

Wikipédia

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Vu sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

« Méditer, c’est dégager en soi de petites clairières de connaissance dans une immense jungle d’ignorance. »

Luc Élias Kawada.
 Salons aux activités similaires
-
» L'OUROBOROS
» Le symbolisme de l'Ouroboros, "le serpent qui se mord la queue"
» Ouroboros Synthèse inédite de nos religions et légendes
» retour vers le futur ?
» [Fiche] Focalor / Lucifugé Rofocale / Lucifuge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Le Labirynthe des Mystères :: Les Symboles

Sauter vers: