Au-delà des Voyances
Bonjour chers voyageurs et bienvenus en Ésotérie,
C'est avec grand plaisir que "Au-delà des Voyances" vous y accueille !

Prenez donc plaisir à explorer notre vaste monde mais pour ce qui est de ses "contrées secrètes", il vous faudra vous déclarer comme Ésotérien(ne) afin d'y avoir accès !

N.B : Votre date de naissance vous sera demandée lors de votre inscription mais n'apparaîtra nullement publiquement !

Très belle visite et belle découverte,

Et au plaisir de vous lire et d'échanger avec vous…

Ombeline et Gaiane.


Communauté de découverte et d'initiation aux univers divinatoires, ésotériques et spirituels ! Soyez-y les bienvenus et bons échanges ! Ombeline.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Les Corps Subtils

MessageSujet: Les Corps Subtils Sam 4 Mar - 8:25


Ombeline

avatar
Messages : 19313
Date d'inscription : 22/09/2013

Fondatrice Fondatrice
Profil et Contact

http://audeladesvoyances.forumgratuit.be



LES CORPS SUBTILS, LES ÉTAGES DU MERKABAH OU L’ILLUSTRATION DES PLANS DE CONSCIENCE…


Pour atteindre le plan matériel, l’être humain s’est entouré de corps protecteurs successifs, à la manière d’un oignon.  Dans le sens ascendant, on appelle ces divers corps : le corps éthérique, le corps astral ou mental inférieur, le corps mental ou astral supérieur, le corps causal, le corps intuitif ou bouddhique, le corps christique ou atmique et le Corps monadique.




Le plan physique[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Le corps physique désigne la partie la plus dense des corps inférieurs de l’être humain, l’enveloppe matérielle et visible de l’âme qui lui permet d’appréhender le monde des formes.  Associée à l’élément terre, elle est doté d’une conscience somatique au niveau cellulaire qui agit sans le concours volontaire du mental de l’individu, mais sans non plus aller à son encontre.  On ne peut donc pas le considérer comme un corps subtil.


Le plan éthérique


Le corps éthérique représente le corps de vitalité ou d’énergie, situé entre le véhicule physique et le plan astral, qui donne vie à la structure mécanique de l’enveloppe charnelle.  Double parfait du corps physique, sa conscience ne peut en être séparée.  Il reçoit et distribue toutes les forces vitales qui émanent du Soleil, conditionnant la santé physique.  Il recueille la force vitale, il la filtre et il la distribue à travers les divers canaux d’énergie.  Associé à l’eau, donc aux sentiments et à la sexualité, et au premier quartier de la Matière, il contient le calque du Plan divin et l’image de la Perfection christique qui doivent être manifestés dans le monde de la forme.  Il aide à développer le sens de l’échange intéressé (donnant pour donnant).  Il réalise la conjonction des forces tectoniques et des forces cosmiques.  Il permet à l’âme d’entrer en rapport avec le milieu terrestre par l’intermédiaire du système nerveux.  En fait, ce véhicule ne peut se comprendre que par analogie puisqu’il ne constitue ni la contrepartie ni la forme vraie de l’aspect phénoménal extérieur et tangible du corps physique et de son réseau compliqué de nerfs.  Il constitue plutôt l’agent de transmission de la force vitale à toutes les parties de la structure humaine et l’agent de la vie et de la conscience qui l’habite.  Il détermine les conditions du corps physique, à titre de dépositaire et de transmetteur des divers aspects subjectifs de l’être humain et de son milieu, à la fois à l’intérieur et à l’extérieur.  Il se compose de minuscules lignes d’énergie (nâdis ou méridiens) qui ressemblent à une trame scintillante de rayons lumineux comme on pourrait en reproduire un au moyen de la fibre optique.  Sa structure est similaire à celle du corps physique, sans tous les aspects anatomiques et organiques.  Il sert de support direct à la matière physique qui se forme et s’ancre sur la structure définie de ses lignes de force ou de sa matrice d’énergie.  Ce champ vibratoire est antérieur et prioritaire aux tissus physiques qui n’existent qu’en fonction de ce corps vital.  La structure en trame de ce corps est constamment en mouvement, projetant des étincelles de lumière bleuâtre tout le long de ces fils d’énergie qui traversent tout le corps physique.  Selon la vitalité du sujet, il s’étend de six millimètres à cinq centimètres au-delà du corps physique, pulsant à raison de 15 ou 20 cycles par minute.  En général, sa couleur varie du bleu pâle au gris, selon l’intensité vibratoire du sujet.  Cette structure éthérique, dans laquelle on peut percevoir tous les organes du corps physique, élabore le moule nécessaire à la croissance des cellules.  Il s’agit du deuxième plan de la gamme des corps inférieurs de l’être humain qui s’exprime par le centre sexuel ou sacré et régit la rate.  Celui-ci représente le corps de vraie matière.  Dans l’invisible, il reproduit de façon conforme le corps physique.  Par son degré de finesse, il enregistre des perceptions qui échappent aux sens concrets, comme la réserve de la mémoire et la télépathie.  Révélant le premier niveau de l’aura (champ magnétique), il agit comme le défenseur de l’immunité.  Dans la fatigue, le surmenage, la tension, l’agitation, l’excès sexuel, il s’affaiblit et se crible de trous, prédisposant aux maladies et au parasitage subtil.  Associé aux phénomènes intellectuels comme la pensée logique et le discernement, il régit encore la reproduction et le degré du magnétisme.  Très réceptif aux suggestions, il capte les affinités, déterminant le phénomène de la sympathie et de l’antipathie.  Renforcé par la continence, il prend la couleur et l’intensité des habitudes vibratoires du sujet.  Dans les moments pénibles, il bloque les énergies, d’où il perd de sa résistance contre les agressions hostiles de du visible et de l’invisible.  Car, dévitalisé, il réduit la vigueur du corps physique dans la même proportion.


Le plan astral


Le corps astral, présentement en rapide dissolution, désigne l’aspect de l’être situé au-delà du physique et de l’éthérique, en lien direct avec le plexus solaire, le centre de la transmutation par le feu, relié à l’expression de la force, du pouvoir, de l’ardeur, du courage, de l’héroïsme.  Centre des émotions, lorsque l’énergie y circule bien, il ouvre à l’intuition et il éveille l’aspiration spirituelle, il forme l’œuf aurique et développe le corps de gloire.  Grosso modo, se conformant au corps éthérique et au corps physique, bien qu’il soit de substance plus fine.  Aux yeux du clairvoyant, il apparaît sous la forme d’un ovoïde doré rempli de nuées colorées, de substance légère, continuellement en mouvement.  Il s’étend de deux à huit centimètres de l’enveloppe physique, émettant des couleurs qui varient des teintes claires et brillantes aux tons sombres et denses selon la clarté ou confusion des sentiments du sujet.  Il renferme toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.  Plan des archives akashiques, il régit et mémorise les sentiments, les émotions, les pensées de bas taux vibratoire générées par les vies passées et la vie présente.  Par la direction consciente de l’énergie, il ouvre à l’intuition et éveille l’aspiration spirituelle.  De couleur jaune très intense, il rivalise en beauté avec les autres plans de l’être, une manière de dire que, aux yeux du clairvoyants, c’est celui qui attire le plus l’attention, à prime abord.  C’est du reste ce qui lui vaut son nom un peu pompeux.  Ce corps est relié à la force, au pouvoir, au sens de l’ordre, à l’ardeur, au courage, à la sagesse spirituelle et à l’invincibilité.  C’est le corps imputrescible qui peut se projeter même à travers les obstacles matériels.  Il se construit patiemment par l’accumulation des sentiments désintéressés, généreux et sincères, chez celui qui maintient des pensées lumineuses et transcendantes.  Sa lumière est fonction du degré d’amour, de douceur, de bonté, de consécration de sa vie au service de l’Éternel.  En agissant ainsi, un sujet renforce son corps bouddhique qui, à son tour, purifie son corps astral et renforce le corps éthérique.  Relié à la Jérusalem céleste, la quatrième dimension, il constitue le véritable corps subtil de l’être humain.


Le plan mental


Le corps mental désigne le plan situé entre le niveau astral et le niveau causal et il exprime la volonté logique dénuée de sentiment.  Il enregistre les pensées concrètes dépassant le plan grossier de l’astral.  Il dirige les facultés telles que la raison, le jugement et l’imagination.  Associé à la partie cognitive de l’être, il régit la perception en provenance des sens, les réactions de la pensée aux événements, la mobilisation des forces mentales en vue de la réalisation des idées et le langage.  En correspondance avec l’air et le second quartier de la Matière, il sert de calice à la Pensée de dieu ou au Verbe christique.  Tant qu’il n’est pas sublimé, il reste le véhicule du mental charnel.  Au clairvoyant, il apparaît généralement comme une lumière jaune brillante qui surgit tout autour du corps physique, s’étendant de 8 à 20 cm.  Contenant les idées, on peut y voir les pensées s’y constituer par des bouffées de formes d’une luminosité variée.  Plus un sujet est capable de discernement, plus ce corps brille intensément.


Le plan causal


Le corps causal désigne le corps de la Cause première qui forme le trésor accumulé au ciel, par un être humain, à partir des pures énergies d’amour qui ont surgi du plan de l’action, dans le temps et l’espace.  Il révèle si un être incarné a fait un usage judicieux de son libre arbitre et s’il a permis au courant de la vie qui émane du cœur de la Présence et descend jusqu’au niveau de la Conscience christique, de se qualifier harmonieusement.  Niveau de la créativité et de la catharsis mentales, il constitue le niveau duquel l’être humain peut puises ses ressources spirituelles à tout moment par son pouvoir co-créateur.  Aux yeux du clairvoyant, il apparaît composé de sept sphères concentriques de Lumière spirituelle et de conscience qui entoure le «Je Suis», sur les plans de l’Esprit.  Ce corps de lumière amorphe est composé de nuées aux couleurs éclatantes.  Il a tendance à adopter les mêmes teintes que le corps astral, mais il est infusé de la couleur rose de l’amour.  Il peut s’étendre sur une distance de 15 à 30 centimètres autour du véhicule physique.  À ce niveau, tous les chakras qui émettant les couleurs de l’arc-en-ciel sont stimulés par la couleur rose. Ce corps confère la perception kinesthésique qui renseigne sur le degré d’affinité de deux êtres.  Sa force d’impulsion s’accroît dans l’exécution du Bien, œuvre du Verbe manifestée dans l’âme.  C’est en s’adressant à lui qu’un être incarné obtient l’assistance de son Esprit divin au nom du Moi christique.  Il peut en tirer dons, talents, grâces, traits de génie et les accumuler par un service exemplaire sur les Sept Rayons.  Car c’est le plan où chacun peut accumuler des trésors dans le Ciel, la réserve de tout ce qui est bon et parfait et qui participe à son identité véritable, au cours de ses incarnations.  Les grandes sphères du corps causal constituent le lieu de séjour du Très-Haut, le Père éternel, le Royaume aux nombreuses demeures.  Demeure de l’Esprit en tant que «Je Suis Celui Que Je Suis» ou «Je Suis Je Suis» vers lequel l’âme retourne par l’entremise du Moi christique, avec l’aide de Sanandâ, dans le rituel de l’Ascension.  C’est l’Étoile de l’individualisation de la Flamme de Dieu en tant qu’Homme, en lien avec le centre de la gorge.  Il mémorise les formes-pensées du niveau de l’intuition spirituelle et il rassemble en lui les résultats de toutes les expériences.  Ces résultats agissent comme causes qui façonnent les existences ultérieures.  Par des voies extérieures, il enclenche l’effet de ricochet ou de choc en retour qui sanctionne les expériences bonnes ou mauvaises.  On l’appelle encore le «corps mental supérieur».


Le plan intuitif ou bouddhique


Le corps intuitif constitue le corps spirituel situé entre le plan causal et le plan christique, cristallisé par tous les efforts accomplis dans les vies antérieures pour se rapprocher de la Source divine ou de l’Absolu.  C’est surtout la culture de l’Amour pur qui contribue à son édification.  Il renferme tous les aspects du corps physique comme s’il en était le calque ou le cliché photographique en négatif.  C’est le moule véritable du corps éthérique tel que son image a été décidée, à ce haut niveau, pour produire le corps physique.  Il s’étend de 30 à 60 cm du corps physique.  En cas de carence du corps éthérique, il œuvre à en rétablir la forme originelle.  C’est à ce niveau que le son engendre la matière, ce qui en fait le meilleur niveau de la guérison.  Ces formes apparaissent en lignes claires et transparentes sur un fond bleu cobalt, comme un plan d’architecte.  Tout s’y passe comme si la forme se constituait en remplissant l’espace servant de fond, le vide engendrant la forme.  C’est le plan de l’énergie universelle.


Le plan atmique ou christique


Le corps atmique, situé entre le corps bouddhique ou intuitif et la Monade spirituelle, figure l’enveloppe la plus évoluée de l’être humain, d’une substance infiniment fine et éthérée.  Il amène un sujet à s’identifier à la Force, à la Puissance et à la Volonté de Dieu.  Pour le clairvoyant, il s’étend de 60 à 85 centimètres autour du véhicule physique, servant de support au corps astral ou émotionnel.  C’est à son niveau que s’expérimente l’extase spirituelle par laquelle un sujet reconnaît que tout est uni dans l’Univers.  Il y réalise que tout ce qui existe est fondé sur l’amour et la Lumière spirituelle.  Immergé en lui, il comprend en être pétri, ne faire qu’un avec lui et avec la Source divine.  L’amour inconditionnel et la compassion résultent de la fusion de ce corps avec les énergies du cœur.  Sur un fond pourpre, il émet de belles teintes scintillantes aux tons de pastel.  Il rayonne une lumière aux éclats d’or et d’argent, opalescente et nacrée.  Sa forme, assez mal définie, paraît irradier du corps physique comme la lueur incandescente d’une bougie, dont il fuse, à l’intérieur, des rayons plus intenses et brillants.  En lui-même, il est situé au-dessus de la tête.  On l’appelle encore le corps christique ou le corps céleste.


Le plan monadique


En ce qui concerne le Corps monadique, il est étonnant que l’on puisse appeler corps ce plan sublime de la réalité de l’Étincelle divine situé au-delà du corps atmique, donc de la Conscience christique.  Il équivaut au corps mental dans le domaine le plus élevé des valeurs spirituelles.  Selon le degré d’élévation spirituelle d’un sujet, il s’étend de 75 cm à un mètre du corps physique.  Sa forme extérieure rappelle un œuf géant qui contient tous les autres corps d’un être incarné.  Pour le clairvoyant, il apparaît sous la forme de minuscules filaments de lumière or et argent très stables, maintenant la forme entière du champ magnétique comme s’il en était, au niveau subtil, la structure fondamentale.  Ses belles lumières étincelantes pulsent si rapidement qu’on les dirait chatoyantes.  Elles brillent comme des milliers de fils formant un œuf prévalant en couleur dorée dont la frange d’énergie, concentré comme une coquille, est d’apparence solide et élastique.  Impénétrable, il protège tous les chakras et toutes les formes du corps physique qui, à ce niveau, semble emboîté en lui, constitué de lumière d’or.  Comparable à une onde de lumière continue, il bigre à une fréquence extrêmement élevée.  Il contient aussi le canal central de force qui circule, de haut en bas, dans la colonne vertébrale, pour alimenter le véhicule physique tout entier.  Il transmet l’énergie en passant par la racine des chakras, branchant ceux-ci entre eux.  Il révèle la Conscience de l’Unité avec la Source divine.  Son flot d’énergie verticale induit d’autres courants perpendiculaires pour former des flèches d’or qui fusent à l’extérieur du corps physique.  Celles-ci induisent à leur tour d’autres courants qui encerclent tout le champ magnétique de sorte que toutes les couches qui le constituent sont maintenues dans ce réseau comme dans un écrin.  Ce phénomène révèle la puissance de la Lumière de l’Esprit divin qui confère à l’être total sa cohérence et son intégrité.  À l’intérieur de la coquille d’or, on retrouve des bandes ou des rubans de lumière de différentes couleurs qui encerclent complètement le champ magnétique, striant également l’ensemble de la surface de la coquille.  Il s’agit des séquences des vies antérieures.  Normalement, à ce niveau, le ruban lumineux qui entoure la région du cou et de la tête correspond à la vie antérieure sur laquelle le sujet travaille pour éclaircir les situations de la vie présente.  Certains appellent cet aspect de l’être le corps divin ou spirituel, préférant donner le nom de corps monadique au chakra supérieur, situé au-dessus de la tête, qui, lui, n’émet que des rayons purement cristallins.  C’est lui qu’on appelle le Soleil cosmique individuel.  Ce niveau semble suivre le schéma général d’alternative entre l’Essence et la forme.  Car celui qui possède une vision subtile exercée peut percevoir dans l’aura une huitième et une neuvième couche.  La huitième couche paraît formée d’une substance essentiellement fluide.  La neuvième ressemble à un moule cristallin de tout ce qui se trouve au-dessous d’elle.

***

Selon les auteurs et les conceptions spirituelles, ces corps portent un nombre incalculable de noms dont il convient de présenter les plus importants.  On trouve également d’autres désignations relatives au corps qui peuvent compléter sa culture ou permettre de sortir de la confusion lors de ses lectures.

Le corps bouddhique, aussi appelé le «corps intuitif» ou le «corps de félicité», représente le véhicule au service de l’âme, l’aidant à se mouvoir dans le monde de l’Amour pur.

Le corps calleux désigne une partie du cerveau qui permet à chacun des hémisphères de communiquer avec l’autre, lui transférant des informations, aidant au passage à l’action ou à la conclusion.  Ce pont de fibres permet aux hémisphères de s’intégrer et de se synchroniser progressivement.  Alors, cette action active à son tour la glande pinéale d’une manière différente et réactive le corps de lumière (merkabah) dans la méditation.  À partir de ce moment, le processus de régénération et de guérison peut débuter permettant de recouvrer son aptitude à se brancher aux niveaux de conscience les plus élevés.  Tel est le processus de croissance spirituelle.  En latin savant, on l’appelle le «corpus callosum».  Outre qu’il peut identifier un objet céleste, le corps céleste sert souvent d’équivalent au corps atmique ou christique.

Le corps communiel constitue un autre nom du «corps astral».

Le corps communautaire désigne le Temple humain.  Aussi appelé le corps commun, il est constitué du corps physique et de tous les corps subtils.

Dans la peinture et l’iconographie, un corps à l’envers illustre que l’esprit rationnel n’exerce plus sa domination impérieuse, s’étant soumis à l’intuition et à la Lumière divine.  Alors, l’Esprit peut descendre dans les profondeurs de l’inconscient.

Le corps de désir donne un autre nom du «corps astral».  On l’appelle ainsi parce que, relié à la sensibilité, particulièrement à l’affect et aux sentiments, il contient tous les désirs d’un être, toujours en mouvement, concentré sur ce qu’il n’a pas et veut obtenir ou créer.  Il inculque les motivations nouvelles et il attire de nouvelles énergies créatrices.  Mais il amène souvent à éprouver le sentiment que son énergie s’évapore, car on y ressent l’ensemble de ses désirs comme un puits sans fond, surtout si nombre d’entre eux sont insatisfaits.

Le Corps de Dieu identifie le Cosmos, la Mère Nature, la Nature naturée, l’Univers matériel.

Le corps de félicité désigne le corps intuitif, aussi appelé «corps bouddhique».

L’expression religieuse corps de gloire évoque l’œuf aurique parfaitement développé grâce à la maîtrise du plan astral ou plan sensible.  Certains préfèrent l’associer au corps causal.  On l’appelle aussi le «corps astral», le «corps de lumière», le «corps émotionnel», le «corps sensible», le «corps de résurrection», le «corps de l’immortalité».  Voir à «Corps d’Êtreté».

Le corps de la Mère désigne la Matière qui se transforme à travers le temps et l’espace, servant de fondement sur lequel l’être humain s’appuie pour construire et créer, donc pour mener ses expériences de connaissance de lui-même.

Le corps de résurrection constitue une autre désignation du corps astral, alors surtout reconnu comme le «corps de gloire» des Églises chrétiennes.

Le corps d’immortalité ou de l’immortalité identifie le corps astral, dit le «corps de gloire».  On l’appelle souvent la «Flamme angélique».

Le corps de lumière évoque le corps astral, dit le «corps de gloire».  On l’appelle ainsi parce qu’il permet à la matière moins dense de se manifester, donnant ainsi à la Lumière divine la possibilité de s’exprimer plus librement et de parvenir à retourner à sa Source originelle sans entrave.  Il contient toutes les données encodées qu’il est capable de défricher lui-même à volonté afin de rendre possible la complète mutation de l’espèce.

Le corps de mémoire donne un autre nom du «corps éthérique».  Le corps de projection sert à identifier autrement le «corps astral».

Le corps de ravissement spirituel identifie le corps astral, dit le «corps de gloire» par les Églises chrétiennes.

Le corps de rayonnement identifie le «corps astral».

Le Corps d’Êtreté, un néologisme un peu songé, désigne le Corps spirituel, l’Étincelle de Lumière, l’Atome divin ou le Soi supérieur.  Dans d’autres textes ou enseignements, on l’appelle le Corps solaire, le Corps christique, le Corps de Gloire, le Corps immortel, le Corps sans couture ou le Corps de Résurrection.   Il désigne le Cors d’Esprit, le Corps multidimensionnel, situé au-delà du corps causal et au-delà de la vibration de l’âme, dans la Réalité cosmique.

Le corps de vibration désigne le «corps astral».

Le corps des sentiments réfère au corps astral en attirant l’attention sur sa nature de «corps sensible».

Le corps d’immortalité établit une évocation de la Forme dans le «plan astral».  On l’appelle ainsi parce qu’il constitue le corps stable et permanent de l’être humain, une fois parfaitement illuminé.  Il permet de passer à travers la matière dense.  Imputrescible et impondérable, il peut se contracter ou s’étendre à volonté et se projeter à travers toutes les époques et tous les espaces.  Le corps d’ombre constitue une expression bizarre pour décrire la projection partielle d’un être incarné, comme cela se produit dans l’ubiquité.

Le Corps du Christ désigne la Vérité de Dieu qui est Amour dans la Joie (la Félicité).

Le corps du milieu désigne le «corps astral».

Le corps électronique équivaut au corps immortel dont l’Esprit divin se sert comme véhicule de son expression.  Il est formé de la pureté et de la structure divines et reste éternellement jeune, beau, fort, parfait et libre de toute limitation.  Dans ce corps sublime, tout individu est et agit là où il veut dans l’Univers, car il transcende les conditions de temps, de lieu, d’espace, comme toutes les autres limitations.  Il s’agit de la Tunique sans couture ou de la Robe de mariée de l’Esprit, parfaitement pure et immaculée.  Voilà qui ressemble fort au corps astral illuminé.

Le Corps essentiel identifie le Maître intérieur ou le Soi divin, au niveau du plan divin.  La Monade divine.

Le corps fantomal identifie le «corps astral».  Pour le corps glorieux, voir à corps de gloire.

Le corps-graine est généralement associé au «corps causal».  Pour certains, il désigne plutôt le corps mental qui garde le souvenir parfait de chaque expérience que l’âme a vécues au cours des âges.  En fait, cette confusion résulte du fait que le corps astral peut s’appeler, à tort, le corps mental inférieur.

Le corps-idées renvoie au corps causal ou au corps mental supérieur.

Le corps impondérable constitue une autre désignation du «corps astral» ou «corps de gloire».

Le corps imputrescible identifie autrement le «corps astral» ou «corps de gloire».

Le corps inférieur représente une expression générale pour désigner les quatre corps denses de l’être humain, des enveloppes composées de fréquences différentes, qui entourent l’âme.  Ils servent de véhicule à l’âme dans sa descente dans la dynamique spatio-temporelle.  Il s’agit des corps physique, éthérique, astral et mental.

Le corps fluidique est associé à la force vitale, d’où il ne peut désigner que le «corps éthérique».

Le corps kéthérique identifie le «corps atmique» correspondant au Lotus aux mille pétales.  Certains préfèrent l’associer au centre coronal.

Le corps mental supérieur établit une référence avec le plan mental proprement dit, d’où il constitue le «corps causal».  Hélas, certains l’identifient plutôt au Moi divin ou à la Conscience christique.

Le corps onde évoque le «corps éthérique», aussi appelé le «corps énergétique» ou le «corps subtil».

Le corps particule réfère au «corps physique».

Le corps platonicien désigne chacune des cinq formes ou volumes uniques dans la Nature, les cinq polyèdres réguliers indispensables à la compréhension de la  Géométrie sacrée et de la  Géométrie orthodoxe.  Pour tous ces volumes, toutes les surfaces sont de même superficie.  Les arêtes de chacun de ces corps sont exactement de la même longueur.  Les angles formés par toutes les arêtes de ces corps sont les mêmes.  Si l’on place n’importe quel de ces corps dans une sphère d’une dimension qui les circonscrit en touts points, toutes les pointes touchent la surface intérieure de la sphère.  Il s’agit du cube, de l’hexaèdre, du tétraèdre, de l’octaèdre, de l’icosaèdre et du dodécaèdre.  Au besoin, on peut ajouter la sphère.

Dans la Tradition musulmane, le corps prophétique commença avec Moïse englobant les imans de sa période et leurs dignitaires.

Le corps psychique identifie la force vitale et le «corps éthérique».

Le corps rayonnant ou corps de rayonnement renvoie au «corps astral».

Le corps sensible désigne le «corps astral».

Le corps sidéral identifie le «corps astral» ou un corps céleste.

Le corps sidérique désigne le «corps spirituel».

Le corps spirituel évoque tout niveau de conscience au-delà du plan causal.  En tant que représentant du Grand Soi, tout être a déjà vécu dans les plus hautes dimensions de la Lumière cosmique avant de choisir de s’incarner.  Pour se rapprocher de la planète Terre, il s’est d’abord élaboré un corps spirituel qui représente le support sur lequel sont ordonnés les chakras, les méridiens et les systèmes énergétiques.  Ensuite, il a disposé dans ce corps spirituel les énergies des autres corps.  De ce fait, le corps spirituel désigne l’Être éternel et réel, la Monade spirituelle, l’Étincelle de vie, le Soi de l’individu incarné.  Ce corps est doté d’une vision panoramique par laquelle il peut lier tous les éléments ou aspects de la vie comme une partie du processus évolutif.  Ainsi, il détient la vision et la compréhension élargie de l’Éternité.

Le corps subtil réfère au «corps éthérique».  Dans les textes spirituels et les enseignements mystiques, le mot «subtil» prend souvent le simple sens d’«invisible».

Le corps supérieur représente chacun des trois corps invisibles situés au-delà des quatre corps inférieurs : le corps causal, le corps intuitif et le corps christique.

Un corps suspendu au-dessus de la Terre signifie que cet être a été initié à l’Arcane, donc aux Secrets divins.

Le corps vital  renvoie au «corps éthérique».

***

Le rapetissement du corps éclaire un repli sur soi, une perte d’autorité ou de prestige, un ralentissement de ses entreprises, une surestimation du soi à corriger sans délai ou une relation qui a perdu de son importance.

L’attitude d’un corps penché pour ramasser un objet évoque la disponibilité à des suggestions ou l’ouverture à la connaissance.

La station assise, surtout sur un siège à quatre pieds, transmet un message de maîtrise de soi et de la terre, de domination des éléments de la Manifestation.

En Égypte ancienne, on parlait des neuf corps ou neuf dimensions de l’être qui sont : Ren, Khat, Ka, Ab, Ba, Khaibit, Sekem, Sahu, Khu.


© 1997-2016, Bertrand Duhaime (Dourganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Publié sur : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].  Merci de nous visiter sur : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

© 2016, Recherche et transmission par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Partager en toute liberté en citant la source et Les Chroniques d’Arcturius
Utilisez toujours votre discernement par rapport à ces textes.
Vous avez un Libre Arbitre, alors servez-vous en!



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

« Méditer, c’est dégager en soi de petites clairières de connaissance dans une immense jungle d’ignorance. »

Luc Élias Kawada.
MessageSujet: Re: Les Corps Subtils Sam 4 Mar - 8:36


Invité


Invité
Profil et Contact


C'est @Olyrose qui va être contente ! lol
MessageSujet: Re: Les Corps Subtils Sam 4 Mar - 8:40


Ombeline

avatar
Messages : 19313
Date d'inscription : 22/09/2013

Fondatrice Fondatrice
Profil et Contact

http://audeladesvoyances.forumgratuit.be

Ah ben là si le sujet l'intéresse elle aura de quoi lire  C'est trop



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

« Méditer, c’est dégager en soi de petites clairières de connaissance dans une immense jungle d’ignorance. »

Luc Élias Kawada.
MessageSujet: Re: Les Corps Subtils Sam 4 Mar - 10:19


Invité


Invité
Profil et Contact


Oh bah tu parles en tant que magnétiseuse ça ne sera que des révisions pour elle lol. Je n'ai pas tout lu mais je reviendrai le faire car franchement je le trouve top ! Oly tu me diras ce que tu en penses si tu veux bien, mais je le trouve vraiment bien fichu cet article !
MessageSujet: Re: Les Corps Subtils Sam 4 Mar - 10:25


Ombeline

avatar
Messages : 19313
Date d'inscription : 22/09/2013

Fondatrice Fondatrice
Profil et Contact

http://audeladesvoyances.forumgratuit.be

Merci ma belle et en effet ce sera très pertinent d'avoir son avis  Fleur



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

« Méditer, c’est dégager en soi de petites clairières de connaissance dans une immense jungle d’ignorance. »

Luc Élias Kawada.
MessageSujet: Re: Les Corps Subtils Sam 4 Mar - 13:28


Olyrose

avatar
Messages : 1685
Date d'inscription : 18/03/2016

Énergésienne Énergésienne
Profil et Contact


oh oui merci les filles , je le lirais le soir à tête reposer ... Oui je connaissais déjà ...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] , [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] merci
MessageSujet: Re: Les Corps Subtils Sam 4 Mar - 13:29


Ombeline

avatar
Messages : 19313
Date d'inscription : 22/09/2013

Fondatrice Fondatrice
Profil et Contact

http://audeladesvoyances.forumgratuit.be

Oh ben ça me fait super plaisir que le sujet t'intéresse tant et c'est avec grand plaisir merci à toi d'avance de le lire Fleur Fleur Fleur



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

« Méditer, c’est dégager en soi de petites clairières de connaissance dans une immense jungle d’ignorance. »

Luc Élias Kawada.
MessageSujet: Re: Les Corps Subtils Sam 4 Mar - 13:32


Olyrose

avatar
Messages : 1685
Date d'inscription : 18/03/2016

Énergésienne Énergésienne
Profil et Contact


oui tout ce qui touche les énergies j'aime beaucoup, Merci
MessageSujet: Re: Les Corps Subtils Sam 4 Mar - 13:52


Ombeline

avatar
Messages : 19313
Date d'inscription : 22/09/2013

Fondatrice Fondatrice
Profil et Contact

http://audeladesvoyances.forumgratuit.be

Grosbisous Grosbisous Grosbisous



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

« Méditer, c’est dégager en soi de petites clairières de connaissance dans une immense jungle d’ignorance. »

Luc Élias Kawada.
 Salons aux activités similaires
-
» Agrandir nos corps subtils
» Les 7 corps subtils et leur développement (approche)
» Application Iphone corps subtils
» Corps subtils dans l'Hindouisme
» Les corps subtils pour les débutants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Bien-être du Corps et de l'Esprit :: Chakras, Corps Subtils, Énergies, Vibrations et Soins :: Chakras, Corps Subtils, Énergies, Vibrations

Sauter vers: