Julius Firmicus Maternus a écrit Prière aux planètes dans les années 300, en Italie. Cette prière est extraite du livre Metheseos Libri VIII, premier guide théorique et pratique de l’astrologie qui est tombé dans l’oubli jusque dans les années 1400. Imprimé dans les années 1800, l’ouvrage a été traduit en anglais par Jean Rhys Bram.